Historique de Codiac FM

La radio Codiac FM existe depuis 1971. Connue sous son appellation CKUM FM, elle se situait à ses débuts dans la Maison Massey, y partageant les locaux avec la FÉUM (ancêtre de la FÉÉCUM, la fédération étudiante de l’Université de Moncton, Campus de moncton) et du journal étudiant Le Front.

De 1971 à 1982, la radio n’est diffusée que sur circuit fermé. La transmission s’effectue alors via un réseau de câbles qui rejoignent les facultés et leurs conseils étudiants, où des haut-parleurs étaient installés.

En 1982, CKUM réussit à obtenir du Conseil des radiodiffusions et des télécommunications canadiennes (CRTC), un permis de diffusion sur la bande FM 105,7 MHz. L’antenne de l’époque avait une faible puissance de 50 watts.

En 1986, l’achat d’un nouvel émetteur permet la diffusion en stéréophonie. Celui-ci est placé sur le toit de l’édifice Léopold Taillon du Campus de Moncton.

Lorsque le Centre étudiant est construit en 1993, la station déménage de la Maison Massey au deuxième étage du nouveau centre, juste au dessus de la FÉÉCUM. Cet étage abrite donc les MAUI (Médias Acadiens Universitaires Inc.), qui sont composés de la radio Codiac FM (autrefois CKUM-FM) et le journal étudiant Le Front.

En 1995, le CRTC accorde à la radio la fréquence 93,5, et une augmentation de puissance significative, passant de 50 watts à 250 watts.

Pendant l’année universitaire, la radio fonctionne habituellement avec plusieurs bénévoles de la communauté étudiante et du Grand Moncton. Elle est la seule radio de campus francophone à vocation communautaire en Atlantique et est membre du Réseau francophone d’Amérique, une association qui regroupe les radios communautaires francophones hors-Québec. Lors du Sommet de la francophonie en 1999, elle est devenue la « Radio jeunesse » officielle.

Depuis 1980, elle est gérée par l’entité incorporée, Les Média acadiens universitaires Inc. (MAUI). En 2009, les MAUI prennent aussi en main la gestion du journal étudiant Le Front et forme un organisme complètement indépendant de toutes instances universitaires.

En 2018, après 47 ans sous le nom CKUM, la station adopte une nouvelle identité. La radio CKUM et le journal Le Front deviennent une seule entité: Codiac FM.

Dans l’optique de centrer les efforts sur l’aspect communautaire de la radio, Codiac FM s’offre un changement de son et devient une radio pop qui diffuse en très grande majorité de la musique canadienne et qui met en valeur tant la relève que les succès du moment. L’essence de CKUM et du journal Le Front est toutefois maintenue à ce jour dans les émissions et dans le journal écrit, désormais 100% en ligne.

X
X