Des chercheurs de l’Université de Moncton veulent briser les stéréotypes du gaming