Un cadeau de fête pour les soins de santé au Nouveau-Brunswick

Une conférence de presse, présentée à 11:30 ce matin au Pavillon Jacqueline-Bouchard de l’Université de Moncton, honorait le 100e anniversaire des soins de santé en français du Nouveau-Brunswick. Le gouvernement provincial en a profité pour faire l’annonce de financement relative au programme de soins infirmiers praticiens.

Bruce Fitch, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, a été la personne responsable d’annoncer l’investissement de 970 000$ pour le programme des soins de santé. Ce programme permettra désormais à 12 personnes étudiantes de poursuivre des études supérieures, une augmentation de 75% comparativement aux années précédentes. Il affirme que les avancées sont extraordinaires notamment le programme « Step Up to Nursing » qui consiste à rémunérer à temps plein les étudiantes et étudiants qui travaillent à temps partiel, tout en leur offrant un stage et en payant l’entièreté de leurs frais de scolarité.

Le recteur de l’Université de Moncton, Denis Prud’homme, a secondé les propos de l’honorable Bruce Fitch en rajoutant que 87% des diplômés.es travaillent dans la province, le rendement le plus élevé parmi toutes les universités du Nouveau-Brunswick. Ceci encourage plusieurs comme France Desrosiers, PDG du réseau de santé Vitalité, qui admire l’effort de la province de vaincre la pénurie de main-d’œuvre dans le domaine. « On a tous un rôle à jouer dans la construction de notre système et on est parti sur la bonne voie » a-t-elle déclaré.

Beaucoup de progrès dans le domaine encouragent les acteurs principaux dans l’avancée du programme de soins de santé au Nouveau-Brunswick. Chose est certaine, le financement de la province est un cadeau de fête qu’une simple carte ne peut contenir.

PHOTO: Mathieu Landry

Retour en haut