Un événement de streaming en Acadie au profit de la santé mentale

La fin de semaine du 7 au 9 octobre, au CEPS Louis-J.-Robichaud, aura lieu Acadie Stream, un évènement regroupant 22 streameurs acadiens et québécois, qui récolteront des dons au profit de l’Association canadienne pour la santé mentale du Nouveau-Brunswick.

Le rassemblement est principalement organisé par GlitchFest et TomorrowLAN. Ces deux groupes avaient, chacun de leur côté, l’idée de créer un rassemblement pour les streameurs en Acadie. Ils ont éventuellement décidé de combiner leurs forces et de collaborer à la création d’Acadie Stream.

TomorrowLAN est déjà connu à l’Université de Moncton pour l’organisation de l’évènement annuel du même nom, le plus grand rassemblement de joueurs de jeux vidéo au Canada atlantique. La première édition en 2015 comptait près de 180 participants et la plus récente, en 2022, regroupait plus de 600 adeptes du jeu vidéo. TomorrowLAN possède donc l’expérience pour assurer la logistique pour les 22 streameurs et quelques invités d’Acadie Stream. TomorrowLAN a également de l’expérience avec les collectes de fonds, puisqu’il organise aussi le LAN de l’espoir, un autre évènement récurrent du même genre, où le groupe amasse de l’argent pour l’Arbre de l’espoir.

De son côté, GlitchFest organise aussi depuis deux ans et demi des activités dans le but de promouvoir la culture du jeu vidéo. Après avoir vu le succès du LAN JDL au Québec, où quelques Acadiens avaient participé, le groupe a décidé de créer son propre rassemblement du même genre. Ayant eux-mêmes un podcast sur Twitch, les membres de GlitchFest ont pu prendre contact avec divers intervenants de la communauté d’instavidéastes au Québec et en Acadie afin d’offrir une belle brochette de streameurs pendant Acadie Stream. C’est d’ailleurs leur chaine qui sera « l’hôtesse » de l’évènement, où seront diffusées les activités de groupe organisées pour les participants.

C’est à l’Association canadienne pour la santé mentale du Nouveau-Brunswick que seront versés les fonds récoltés pendant la fin de semaine. La cause a été choisie par les streameurs participant à l’évènement.

Thomas Mallet, président de GlitchFest, mentionne justement que la pandémie avait affecté tout le monde, et que la santé mentale était donc une cause importante pour les streameurs, qui ont parfois été source de réconfort pour les gens plus seuls. Au-delà de l’objectif d’amasser 10 000$ pour une bonne cause, les deux groupes organisateurs espèrent qu’Acadie Stream prouvera que le Nouveau-Brunswick aussi est capable d’organiser des évènements d’envergure en plus de faire la promotion du jeu vidéo et du streaming auprès du grand public.

Ce sera aussi par le fait même une bonne occasion de rencontres et de réseautage pour les différents streameurs participants. Ce type d’évènement leur permet souvent de se faire connaitre sur les chaines d’autres participants et crée souvent des liens qui mènent ensuite à des collaborations de création de contenu. Will Pittikwi, connu pour sa chaine Twitch du même nom, est d’ailleurs venu une semaine avant Acadie Stream pour rejoindre un streameur de Moncton et faire quelques diffusions en direct avec lui.

Originaire de La Tuque au Québec, Will Pittikwi est membre de la première nation Atikamekw. Il attend l’évènement avec impatience, où il veut montrer que les streameurs d’origines autochtones ont leur place sur la scène Twitch franco-canadienne, et il espère par le fait même inspirer les membres des premières nations d’ici et d’ailleurs à se lancer dans le streaming. Il souhaite aussi qu’Acadie Stream prenne assez d’envergure pour devenir, dans de futures éditions, une destination de choix pour les streameurs, en donnant envie à
plus de streamers de venir au Nouveau-Brunswick collaborer avec notre talent local, lui qui en est à sa deuxième visite à Moncton.

C’est le streameur Alsenic, qui préfère garder son vrai nom anonyme, qui l’héberge chez lui pour la deuxième fois. Il a d’ailleurs fait la même chose pour d’autres instavidéastes québécois avec qui il a collaboré pour la création de contenu lors de leurs visites. Il a lui aussi très hâte à Acadie Stream, notamment pour revoir les amis qu’il s’est fait lors d’évènements similaires au Québec, mais également pour leur prouver qu’au Nouveau-Brunswick aussi on peut organiser des rassemblements de grande envergure et de haute qualité. Il est d’ailleurs le streameur néo-brunswickois francophone le plus populaire.

Bien que d’autres acadiens ont commencé avant lui sur Twitch, il est le premier à avoir réussi à percer le marché québécois avec autant de succès et à établir tout un réseau de contact auprès des créateurs de la Belle Province. Il mentionne qu’il a ressenti pendant un certain temps une responsabilité, en tant que premier à battre le sentier hors de la province. C’est maintenant chose du passé puisqu’il n’est plus le seul à le faire. Parmi ceux qui suivent ses traces, on peut compter Pierre Duguay-Boudreau (petipélerappeur), Martin Mallet (MartyyVengeance), Stéphane Bénard (SpicyBurnheart) et bien d’autres, qui seront tous présent à Acadie Stream.

Les diffusions en direct de la fin de semaine seront disponibles sur les chaines des
streameurs à l’évènement. La liste des participants et les liens vers leurs chaines sont
disponibles sur le site web d’Acadie Stream.

 

Retour en haut